Along avec Anna

KAL CASA : Chandail Antler

Bonjour à tous ! Mademoiselle s’est endormie à côté de moi alors j’en profite pour vous écrire cet article avant qu’elle ne se réveille ! Et aujourd’hui je vous présente… du tricot !

Comme vous avez pu le voir sur les réseaux sociaux, j’ai mis la couture un petit peu de côté dernièrement pour me concentrer sur le tricot : plus facile dans mon nouveau quotidien, moins de bazar, plus reposant … je me lance plein de défis et je suis ravie de voir que j’arrive à les réaliser! Pas de panique, il y aura bientôt de la couture à nouveau ici, et pas seulement pour enfant! Je suis toujours inspirée, mais je suis désormais plus lente !

IMG_8840

IMG_9350

Donc aujourd’hui je vous présente mon projet dans le cadre du KAL CASA de la boutique Montréalaise La Maison Tricotée. L’équipe sera d’ailleurs à Paris lors du salon de L’Aiguille en Fête sur le stand F6.3 du 4 au 7 Février ! Cette boutique vient de sortir sa propre laine nommée CASA. Il s’agit d’une laine 100% péruvienne, 200m pour 100gr à un prix très intéressant pour une belle qualité. Le nombre de couleurs disponible est également assez incroyable. Il s’agit d’une laine Aran, à tricoter en aiguille 4-5 mm. Dans le cadre du KAL, il fallait réaliser un chandail : c’est parfait, je commence à être rodée!

J’ai cherché le projet que j’allais réaliser, et j’ai eu du mal à me décider : au final je me suis lancée dans le chandail Antler de Tin Can Knits, disponible sur Ravelry pour 7 USD mais qui propose un panel de taille très intéressant : de 0-6 mois à adulte XXL. Au fait, si vous ne le saviez pas, je me suis inscrite sur Ravelry : et je suis accroc ! Toujours de nouveaux projets en tête!

IMG_9611

IMG_9613

Après beaucoup d’hésitations, j’ai choisi la couleur rose pâle qui se nomme Kiki de Montparnasse. Petit point d’histoire : Kiki, née Alice (Voilà qui tombe à pic !!!) Ernestine Prin le 2 octobre 1901 à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or) et morte le 23 mars 1953 à Paris, surnommée « la Reine de Montparnasse », fut modèle, muse et parfois amante d’artistes célèbres, mais également chanteuse, danseuse, gérante de cabaret, peintre et actrice de cinéma et anima le quartier de Montparnasse durant l’entre-deux-guerres (1921-1939).

Avant de commencer ce projet, j’étais un peu inquiète car le modèle ne me semblait pas si simple à cause des torsades. Au final, si on suit bien le patron, cela est plutôt simple à réaliser.

Il s’agit d’un modèle avec une construction que je n’avais encore jamais fait : on tricote une manche, puis une autre, puis le corps en bottom-up. Il faut ensuite joindre les manches et le corps, afin de faire l’empiècement. Enfin, les bandes de boutonnages sont tricotées ensuite à l’horizontale. J’ai apprécié cette construction car cela m’a appris de nouvelles choses, mais ce n’est pas ma préférée. Il faut ensuite faire un grafting pour fermer les emmanchures : ce n’est pas si compliqué si vous avez un tuto comme
celui-ci
, mais je préfère les patrons où il faut relever les mailles.

IMG_9617

IMG_9627

IMG_9635

Je suis partie sur la taille 6-12 mois, il est donc encore trop tôt pour utiliser Alice comme modèle!

Cette laine se tricote très facilement et plutôt rapidement, les projets montent vite ce qui est motivant! De plus, le rendu est très homogène!! Je l’utilise actuellement en bleu pour me tricoter un chandail Bloomsbury. J’espérais peut être pouvoir le finir d’ici la fin du KAL (demain) mais je me suis vite rendu à l’évidence : cela prendra plus de temps! Si vous êtes intéressés par cette laine vous pouvez la trouver dans le magasin, ou sur leur boutique en ligne.

Bon week-end à tous et à toutes!

 

Comments

  • 31 janvier 2016
    reply

    Magnifique!

  • 31 janvier 2016
    reply

    Un adorable petit modèle ^^ Fais gaffe on risque de vouloir te le piquer avec la petite Alice
    L’avantage du tricot aussi c’est que c’est beaucoup moins bruyant pour les loulous^^

  • 8 février 2016
    reply

    c’est joli comme tout ! et cette laine a l’air très moelleuse 🙂
    Je suis d’accord, le tricot c’est un peu plus simple avec un tout petit, il y a moins de choses à sortir et ça peut s’interrompre à tout moment. Pendant la longue période de nuits hachées et de fatigue intense, je veillais à garder un tricot simple et un tricot compliqué pour alterner en cas de difficultés de cerveau !

Leave a Comment