Technique : Le steek (transformer un pull en gilet) – Along avec Anna
Tricot Tutoriels

Technique : Le steek (transformer un pull en gilet)

14 novembre 2017

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel article tutoriel, où je vais utiliser à la fois ma machine à coudre… et mon tricot! Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer, nous allons simplement réaliser un ‘Steek’.

Faire un steek/ le steeking, qu’est-ce que c’est? En tricot, le steeking est une technique qui permet le plus souvent de transformer des pulls tricotés en rond, en gilet. Afin de créer (selon les modèles) des bras, des ouvertures au niveau de l’encolure, des poches, ou des devants de cardigan, une ligne droite est coupée le long du centre d’un rang, afin de faire de la place pour une ouverture ou un endroit pour attacher une autre pièce. Cette technique va permettre de renforcer votre tricot, et de stabiliser vos mailles afin que le projet ne se détricote pas quand vous couperez.

Elle peut être utilisée pour tous les tricots, mais l’est généralement pour le jacquard. Alors pourquoi tricoter du jacquard en rond, et couper, lorsque l’on veut faire un gilet ? Pourquoi ne pas le tricoter en aller-retour? Tout simplement parce que le travail de la couleur est généralement beaucoup plus facile à exécuter en rond car il n’y a pas de rangs envers, et le rythme/débit du travail sont plus fluides. De plus, la tension est souvent bien meilleure également.

Je vous l’avais mentionné dans mon article spécial, le jacquard est traditionnellement tricoté en rond pour toutes ces raisons. La technique du steek est donc également ancienne!

Il existe deux façon de réaliser un Steek :

  • Soit avec un renforcement au crochet, pour une réalisation rapide et efficace.
  • Soit avec un renforcement à la machine à coudre, tout aussi efficace mais qui demande de coudre un ruban sur l’intérieur pour une plus jolie finition.

N’ayant pas de crochet qui correspondait à la taille de ma laine, j’ai cette fois-ci décidé de réaliser le steek à la machine à coudre. Mais je compte l’essayer la prochaine fois! Je vous parle cependant de cette technique plus bas.

  • Alors comment se passe le steek à la machine?

Il vous suffit de suivre les instructions du patron, ou de décider vous-même de l’endroit où vous allez couper votre projet. Ici, j’ai réalisé un steek sur le devant afin de transformer mon pull en gilet.

Selon mon patron, je vais plus tard devoir couper entre la 3ème et la 4ème maille du steek pour que cela soit bien au milieu. Mais avant de pouvoir couper, je dois bien sûr faire ma couture. Celle-ci doit donc se faire au centre de la 3ème maille, et au centre de la 4ème. Il faut toujours que la couture/le crochet maintienne le centre de la maille et non pas entre deux mailles sinon cela pourrait se défaire. Pour bien réussir votre couture :

  • Vous pouvez choisir une couture soit droite, soit en zigzag, mais il faut qu’elle soit le plus petite possible. Pour ma part j’ai choisi une couture droite taille 1.
  • Ici j’ai utilisé un fil légèrement contrastant pour que vous puissiez le voir sur les photos, mais sinon utilisez un fil de la même couleur que votre projet.
  • Faîtes la couture du premier côté de bas en haut, et celle du deuxième côté de haut en bas.
  • Faîtes un point d’arrêt au début et à la fin de votre projet pour ne pas que votre couture se défasse.
  • Allez-y doucement ! Il faut que toutes les mailles soient bien attachées à la couture, et il ne faut en rater aucune! Pour ma part je préfère repasser une deuxième fois sur cette couture pour être sûre.
  • N’hésitez pas à bien écarter les mailles de votre rang avec vos doigts pour être sû …………………… ^…….                    r de coudre au centre.
  • Faîtes la même chose de l’autre côté!

Vos deux coutures sont faites au centre de vos mailles? Parfait! Il est temps d’admirer ces belles coutures… et de couper! Comme je l’ai mentionné plus haut, mes coutures se trouvent au centre de ma 3ème maille, et au centre de ma 4ème maille. Comme ces mailles sont désormais stabilisées, je peux couper entre la 3ème et la 4ème maille.

Il faut prendre son courage à deux mains, essayer de ne pas trop stresser ou transpirer, prendre ces ciseaux et … c’est parti ! Il faut couper ! Encore une fois, allez-y doucement! Et écartez-bien vos mailles avec vos doigts pour couper au bon endroit!Et c’est coupé !!!! Pas trop de stress j’espère?! Selon votre patron, certains conseillent de relever les mailles avant de faire les finitions du steek, et d’autres après. Ici, j’ai dû relever les mailles avant, ce qui me convenait bien. Comme vous pouvez le voir sur la photo qui suit, vous avez désormais un parement à l’intérieur, avec les fils qui se détricotent jusqu’à la couture (pas de panique c’est normal!).

Ici, j’ai relevé mes mailles en pliant tout de même mon parement à l’intérieur. Et j’ai ensuite tricoté ma bande de boutonnage normalement, selon les indications du patron.

Conseil supplémentaire : Lorsque j’ai relevé les mailles de mon premier côté, j’ai trouvé que cela modifiait la tension du jacquard et que mes fils étaient devenus un peu loose. J’ai donc décidé de coudre une deuxième couture à l’endroit où j’avais relevé mes mailles pour les stabiliser. Je n’ai fait cette couture qu’une fois, en points 2, mais j’ai trouvé que le résultat au niveau de la tension du jacquard était bien mieux que sur le premier côté. Comme le parement n’est pas très joli à l’intérieur, il est conseillé de coudre un ruban pour le cacher. Cela permettra également de protéger votre steek. J’ai choisi un simple ruban de couture, dont j’ai brulé les bouts pour éviter qu’ils ne s’effilochent. Je l’ai coupé à la taille du pull, et je l’ai cousu à la main à gros points. Au fil du temps, les parements vont se feutrer, et les mailles coupées ne feront plus qu’un avec le reste du vêtement. Bien évidemment cela fonctionne surtout si vous utilisez de la laine, mais ne marchera pas aussi bien avec du coton, bambou ou acrylique, car ces matières ne feutrent pas. Mais techniquement cela sera bien protégé par le ruban. 

  • La technique au crochet

Cette technique consiste à crocheter une bande de mailles de part et d’autre de la maille centrale de la bande de steek. Une fois fait, il suffit de couper! Les mailles sont bien maintenues et les bandes se rabattent vers l’intérieur. N’hésitez pas à utiliser une couleur contrastante pour être sur de couper au bon endroit.

Comme pour la couture : vous devez crocheter une jambe d’une maille avec une jambe de l’autre maille : Si j’avais suivi mon patron, il m’aurait fallu crocher la jambe gauche de la 3ème maille avec la jambe droite de la 2ème maille / la jambe droite de la 4ème maille avec la jambe gauche de la 5ème maille. Comme cela, vous pourrez ensuite couper entre la 3ème et la 4ème maille. Vous arrivez à me suivre?

Cardigan Saffran par Perrinpimpim, avec la technique du crochet.

Si vous décidez de réalisez un steek au crochet, sachez que vous n’aurez pas besoin de coudre un ruban, car la finition sera tout de suite propre, comme vous pouvez le voir sur le gilet de Perrine.

Cardigan Saffran par Perrinpimpim.

  • Alors, à la machine ou au crochet?

Je pense que les deux techniques se valent…  La couture sera plus rapide à faire à la machine, mais vous demandera plus de temps au moment des finitions (couture du ruban), tandis que le crochet prendra peut-être un peu plus de temps à réaliser, mais ne demandera aucune finition. Tout dépendra plutôt si vous avez une machine à coudre ou un crochet à la bonne taille à proximité.
La prochaine fois je ferai celle au crochet, et je pourrai vous donner mon ressenti plus précis sur ma technique préférée.

Alors, est-ce vous vous sentez plus à l’aise avec le steeking? Il ne faut plus hésiter, lancez-vous!

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Miss Wooltiful 15 novembre 2017 at 10 h 35 min

    Bonjour Anna !
    Je n’avais jamais entendu parler de cette technique. J’avoue que ça peut faire un peu peur, mais c’est très ingénieux ! Et ça peut réconcilier certaines tricoteuses qui n’aiment que le tricot en rond avec les gilets ;-).
    Merci pour ce super tuto, j’ai hâte de l’essayer !

  • Reply Wouimardis 15 novembre 2017 at 13 h 31 min

    Justement je cherchais à en savoir plus sur cette technique, j’ai très envie d’essayer ! merci beaucoup, c’est très explicite et bien complet !

  • Reply Ludi 15 novembre 2017 at 16 h 22 min

    super!!! je pense que je vais m’inspirer cette technique pour remettre un snood de niveau 😉
    j’ai tricoté en rond un joli col mais j’ai vrillé mes mailles au montage (j’ai pas fait attention et surtout beaucoup de mailles à monter…). Du coup il est bizarre (moitié à l’endroit t moitié à l’envers). J’en étais à me dire tant pis je coupe et je rattraperai comme je pourrai …et bien maintenant ça me donne une piste ! merci !!

  • Reply bribriM 15 novembre 2017 at 16 h 35 min

    Comme toujours, vos explications sont très claires ! YAPLUKA essayer !!!!

  • Reply Viodely 15 novembre 2017 at 17 h 44 min

    Hyper ingénieux mais flippant pour ma part.. bon l’histoire au crochet est compliqué pour moi à comprendre mais j’en préfère la finition. Mais avant tout cela je dois me lancer dans le jacquard..:-). Merci pour ces astuces !

  • Reply Sarah 15 novembre 2017 at 20 h 28 min

    Je me suis mise au tricot grâce à vous, mais je suis encore très loin de pouvoir faire cela, merci beaucoup.

  • Reply Sarah 15 novembre 2017 at 20 h 29 min

    pour ces tutos….j’ai appuyé trop vite sur « enter »

  • Reply Littlethingstobehappy 15 novembre 2017 at 21 h 52 min

    Article très intéressant! J’avais entendu parler de la technique mais elle me paraissait obscure! C’est maintenant limpide. Il n’y a plus qu’à essayer à l’occasion!
    Merci!!!

  • Reply claudine 16 novembre 2017 at 12 h 34 min

    Merci pour cet article! Je ne connaissais absolument pas cette technique, elle ouvre de nombreux horizons!

  • Reply Juliette 16 novembre 2017 at 16 h 40 min

    Tu donnes très envie d’essayer! Est ce que ton patron prévoyait cette technique?

  • Reply cachou33 17 novembre 2017 at 13 h 25 min

    Même pas peur !!!! je reconnais que le résultat est bluffant!!! merci pour cette technique que je ne connaissais absolument pas…..beau WE…bisous

  • Leave a Reply