Tricot Tutoriels

Comment lire un patron de tricot? (modèle enfant)

8 juin 2017

Comme sûrement beaucoup d’entre vous, j’ai appris à tricoter en faisant des écharpes, ou bien des snoods, ce qui ne nécessitait pas de patron. L’important était de s’entraîner à faire des mailles endroit, ou envers et de comprendre le mouvement, en étant si possible le  plus régulier possible. Pour être honnête, je n’ai jamais accroché au tricot à ce moment là.

Lorsque je suis tombée enceinte, j’ai commencé à m’intéresser un peu plus à ce que mes amies, rencontrées à travers la couture, tricotaient. J’étais impressionnée par tous les pulls et gilets qu’elles faisaient, que ce soit pour elles ou pour enfant. Mais lorsque je regardais un patron (en anglais pour ma part), j’étais effrayée par avance. J’ai donc eu la bonne idée de leur demander de l’aide, et elles m’ont montré que c’était en fait tout simple! Plusieurs personnes m’ont mentionné vivre la même chose que moi à l’époque, et qu’elles avaient besoin d’un coup de pouce.

J’ai donc décidé de décrypter avec vous deux patrons de tricots (qui sont disponibles en téléchargement gratuit bien sûr) pour que vous aussi, vous puissiez vous lancer! Ce premier article sera consacré à un patron taille enfant, et un deuxième suivra avec un patron taille adulte. Ce patron est en anglais, car c’est ce qui est le plus disponible de nos jours sur internet. Cela va vous montrer également que l’anglais est beaucoup plus simple à tricoter qu’il n’y paraît!
Attention : Le patron que j’utilise ici n’est dévoilé que partiellement, il vous faudra le télécharger gratuitement sur le site de la créatrice pour pouvoir le tricoter.

  • Modèle enfant : Le Gidday Baby, de Georgie Hallam (disponible à cette adresse)

La première page du patron se compose de toutes les informations nécessaires à la bonne réalisation de ce tricot. Elle doit être lue attentivement avant même de commencer à tricoter. Regardons la ensemble.
– Les finished measurements correspondent aux mesures finies que votre tricot doit avoir. Cela n’est pas toujours indiqué (surtout dans les patrons enfants), ce qui n’est pas toujours pratique. Cependant ici, elles le sont. Les mesures sont importantes car elles vont vous permettre de vous repérer pendant votre tricot.
Par exemple pour la longueur du pull, certaines designers parlent en nombre de rangs, mais désormais la majorité parlent en nombre de centimètres « tricoter comme cela jusqu’à ce que votre gilet fasse 20 cm » par exemple. De plus, quand vous bloquerez votre projet une fois terminé, vous pourrez,  grâce à des épingles, le mettre aux dimensions prévues sur ce schéma.

– Sur la droite, vous pouvez voir en jaune le descriptif des abréviations qui seront utilisées dans ce patron. Les designers anglophones utilisent énormément d’abréviations, ce qui peut faire un peu peur au début quand on regarde le patron, mais qui est en fait beaucoup plus simple à comprendre une fois qu’elles sont mémorisées. Elles se situent parfois sur une page à part, à la toute fin du patron. Si vous avez l’habitude de tricoter en français, vous pouvez découvrir la signification des abréviations anglaises dans cet article.

– Ensuite, il y a le Sizing qui correspond au descriptif des tailles. Ce patron propose deux tailles : naissance-3 mois et 3-6 mois. Chaque taille sera écrite dans le patron, et il ne faudra pas vous tromper quand vous lirez les instructions. Ici, si nous partons sur la taille naissance-3 mois, il faudra toujours regarder les instructions correspondant à la  première taille mentionnée dans le patron.

– La partie Tension est très importante car il s’agit de votre échantillon. Cette partie est généralement écrite sous le nom de Gauge, mais pas dans ce patron-ci. Vous ne connaissez pas l’échantillon? Je vous conseille cet article pour le comprendre. Ici, l’échantillon du patron correspond à 22 mailles pour 4″ (soit 10cm) en point jersey, et 22 mailles également pour 4″ en point mousse. Le rangs sont moins importants que vos mailles, car le patron compte la longueur en cm et non en rang. Par contre les mailles sont très importantes car elles vont déterminer la largeur de votre tricot!

– Enfin pour le bas de la page : le Suggested Yarn vous permet de vous donner une indication sur la laine qui est recommandée. Vous pouvez choisir la laine que vous voulez, du moment que l’échantillon correspond. Le Yardage vous donne les indications de la quantité de laine nécessaire : chaque numéro correspond à une taille précise. Ici, il est noté en mètre et en yards. Pour la taille naissance-3 mois il faut 220 yards de couleur principale (ou 250 mètres) et 50 yards de couleur contrastante (ou 50 mètres).

– Et pour finir, le Needles and notions vous liste le matériel nécessaire pour réaliser ce patron. Ici vous aurez besoin par exemple d’une paire d’aiguilles circulaires de 4mm, et de 3,75mm (tout dépendra encore une fois de votre échantillon, ceci est une indication), mais aussi d’un marqueur, de deux boutons de 18mm etc. 

Maintenant que vous avez le matériel, que votre échantillon correspond à celui du patron, il est donc temps de se lancer! Évidemment, je vous conseille de lire en entier le patron avant même de commencer à tricoter afin d’être sûr de bien tout comprendre. La partie Construction notes vous explique la construction du patron. Elle est souvent écrite sur la première page du patron, mais ici elle arrive juste avant de commencer le tricot. Les constructions sont généralement soient « top-down » (de haut en bas) soit « botton-up » (de bas en haut). Ici c’est la première version qui a été choisie, avec le corps qui se tricote à plat (car il s’agit d’un gilet) et les manches qui se tricotent en rond.

Par la suite, vous n’avez plus qu’à suivre exactement les instructions. Tout y est généralement écrit : les aiguilles à utiliser (la couleur s’il se réalise en bicolore), le montage de mailles etc. Vous devez ensuite tricoter chaque rang comme indiqué. Si l’anglais est encore difficile pour vous au niveau des abréviations, je vous renvoie à cet article.

Comme vous pouvez le voir, toutes les étapes sont divisées en parties : il faut commencer par l’encolure, puis diviser le corps et les manches, tricoter le corps, puis tricoter les manches. C’est en essayant différentes constructions que vous trouverez celle que vous allez préférer .

J’espère que cet article pourra vous aider à vous lancer! N’hésitez pas si vous avez des questions!

Bonne journée à tous!

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Laetitiaj 8 juin 2017 at 20 h 03 min

    Ton article est très intéressant comme toujours j’adore te lire. Je préfère aussi le tricot en anglais 🙂 Les constructions sont souvent plus intéressante (pas de couture) et les instructions beaucoup plus claires.
    Par contre il y a une petite coquille 1 mètre n’est pas égal à 1 yard 😉

    • Reply Anna 9 juin 2017 at 13 h 29 min

      Merci beaucoup! Moi aussi je préfère le tricot en anglais c’est plus limpide! Je l’avais noté pour la différence mètres et yard mais je pense qu’elle a écrit la même chose car il s’agit d’une toute petite quantité et que cela ne changerait pas la donne!

  • Reply Lydia 8 juin 2017 at 22 h 04 min

    Merci Anna pour ce super article qui tombe à pic!! Il est très aidant, tout comme celui sur les abréviations! Pour ma part, ce que je trouve difficile est de comprendre les abréviations concernant les différents types de laines et comment savoir les substituer.

    • Reply Anna 9 juin 2017 at 13 h 27 min

      Merci Lydia! Je suis contente que ça puisse t’aider! Tu veux dire sur les différentes qualités de laine? Dans mon article : les étapes du tricot #1 j’en parle justement!

      • Reply Lydia 10 juin 2017 at 13 h 11 min

        Je voulais dire lorsqu’une marque de laine bien précise est spécifiée pour un modèle et qu’il n’est pas possible de la trouver. Je cherche généralement la composition et essaie de trouver la même, mais ce n’est pas toujours évident pour moi! (je ne dois pas être très logique!! :P). Merci pour ta référence, je vais aller voir!

        • Reply Anna 25 juin 2017 at 8 h 34 min

          Connaissez-vous Ravelry? L’inscription est gratuite et ce site est une mine d’or pour le tricot. Si vous reperez un modèle, vous pouvez cliquer sur l’onglet « idée de fil » et vous verrez en quoi les gens l’ont tricoté. Personnellement je me base toujours là dessus en choisissant ma laine, et on peut même voir le rendu si les gens ont mis des photos. Ça aide énormément si on ne veut pas utiliser la même laine que le designer! Après l’important c’est de regarder l’échantillon mais ce n’est pas facile quand on voit par exemple le nombre de fils différents chez Drops. Alors cet outil sur Ravelry est le mieux!

  • Reply cloc 12 juin 2017 at 21 h 58 min

    Bravo pour ce bel article ressource!

    • Reply Anna 25 juin 2017 at 8 h 32 min

      Merci beaucoup!

  • Reply Marilyne 20 juin 2017 at 10 h 43 min

    Bonjour
    Merci pour cet article, c’est très bien détaillé et intéressant.
    Félicitations pour tout ce que vous faites.
    Bonne continuation
    Creativement.
    Marilyne

    • Reply Anna 25 juin 2017 at 8 h 31 min

      Merci beaucoup Marilyne c’est vraiment très gentil!

    Leave a Reply